Les Colocataires, comédie de Paris

5 compétences utiles dans une colocation intergénérationnelle pour un jeune

Colocation intergénérationnelle
La colocation intergénérationnelle fait de plus en plus d’adeptes, car elle est plus économique pour les étudiants ou les jeunes salariés, et particulièrement bénéfique pour les seniors qui ont une chambre libre dans leur logement. Pour un jeune qui choisit cette solution d’hébergement, voici 5 compétences à avoir absolument pour que la colocation se déroule sous les meilleurs hospices.

1- Capacité à rendre service

La colocation intergénérationnelle demande de la part d’un étudiant plusieurs qualités afin qu’il puisse s’adapter au senior avec lequel il va vivre tout au long de son année universitaire. Ce système d’hébergement se caractérise par un loyer particulièrement faible, très avantageux pour les petits budgets. En contrepartie, les jeunes colocataires devront prendre le temps de rendre de menus services à leurs aînés. Ils pourront faire les courses, le ménage ou la vaisselle, selon l’organisation mise en place.

2- Aptitude à la patience

La patience est une qualité indispensable pour vivre en harmonie avec une personne du troisième âge. Celle-ci peut avoir des trous de mémoire, des problèmes de compréhension ou d’autres soucis de santé qui risquent de la ralentir. La patience n’est cependant pas l’apanage des jeunes qui sont souvent pressés par les études, les petits boulots qu’ils doivent faire en plus. Ils devront pourtant prendre le temps d’écouter leurs aînés, de comprendre leurs attentes et de les respecter.

3- Des talents de bricoleur

Il est recommandé pour un étudiant qui choisit la colocation intergénérationnelle d’avoir une certaine compétence en bricolage. Les personnes âgées n’ont pas toujours les moyens de faire appel à un professionnel pour déboucher un évier ou pour réparer un meuble endommagé. Il peut aussi s’agir de fixer des étagères ou de remplacer un interrupteur défectueux.

4- Sens du partage

Il est important pour les colocataires de privilégier le sens du partage. Les personnes âgées qui ouvrent la porte de leur logement à la colocation sont souvent des personnes très seules. Pour que cet isolement cesse, le plus jeune peut initier le plus âgé aux nouvelles technologies ainsi qu’aux réseaux sociaux et à l’usage d’Internet au quotidien. Ils auront, grâce à cela, la possibilité de rencontrer d’autres personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, dans la localité ou parfois même dans le quartier où ils vivent.

5- Aide à la mobilité

Le problème de l’isolement n’est pas un choix. Il peut être causé par un problème de mobilité qui empêche un sénior de sortir de chez lui, de se rendre chez son médecin ou de faire ses courses. Certains déplacements peuvent être effectués par l’étudiant si la présence de la personne âgée n’est pas requise. Dans le cas contraire, l’aide du premier sera bienvenue pour surmonter les obstacles de la vie de tous les jours.
Les compétences du jeune qui s’engage dans une colocation intergénérationnelle auront un impact sur la vie commune des colocataires. Le respect des règles instaurées dès les premières rencontres reste une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *