Les Colocataires, comédie de Paris

Colocation : les chiffres sur la vie intime des Français

Vie intime colocation
La colocation est une solution de logement à la fois pratique et économique. Cependant, elle n’offre pas que des avantages, notamment en ce qui concerne la vie intime des colocataires. Il arrive que la cohabitation soit beaucoup plus complexe. C’est ce que confirme le sondage Sexe et Colocation organisé par le site Appartager à l’occasion de la Saint-Valentin.

Le bruit

Le bruit figure parmi les principaux points évoqués lors de cette étude. Il s’agit plus précisément des petites nuisances sonores assez gênantes qui se produisent lors des ébats sexuels d’un des colocataires. Vivre dans des chambres séparées par un simple mur commun permet tout simplement d’entendre tout ce qui se passe dans la pièce d’à côté. Interrogés à ce sujet, les participants au sondage ont émis des avis différents. En effet, 72 % d’entre eux avouent ne pas oser une quelconque réaction face à une telle situation. Par contre, plus de la moitié d’entre eux, à hauteur de 57 %, préfèrent prendre l’initiative d’avertir les personnes concernées à l’avance afin de ne pas être dérangés par les éventuels bruits pendant l’acte. Une dernière proportion des personnes sondées adoptent toutefois un tout autre comportement.21 % estiment que la solution la plus efficace serait de renchérir en faisant davantage de bruit afin de couvrir ceux de la chambre d’à côté. Il s’agit selon eux d’un excellent moyen pour faire régner le silence.

Quid de la colocation en couple ?

Ce sondage révèle que plus de la moitié des Français déclarent être réticents à l’idée de vivre avec un couple. 32 % n’apprécient pas ce type de cohabitation, à cause du bruit des ébats sexuels du couple, qui, en plus d’être gênant, surtout pour un célibataire, peut rapidement créer une situation inconfortable. 19 % de ces personnes interrogées estiment même que l’image du bonheur de ces couples est tout simplement insoutenable. Face à une telle situation, les personnes qui ont participé à ce sondage ont révélé quelques solutions plus ou moins machiavéliques qui, selon elles, permettent d’éviter de tels malaises. Si certains avouent avoir dragué l’un des colocataires, d’autres ont plutôt opté pour des soirées entre célibataires avec des amis. Se balader entièrement dévêtu dans le logement reste une pratique classique. Dans tous les cas, l’objectif est simple : celui de faire comprendre au couple qu’ils devraient songer à trouver leur propre appartement.

Créer des liens intimes avec son colocataire

Au fil des mois et des années, partager le même appartement avec un colocataire crée forcément des liens beaucoup plus intimes. À titre indicatif, 26 % des personnes interrogées lors de ce sondage de Appartager affirment avoir eu des relations intimes avec leurs colocataires. 25 % d’entre eux ont avoué avoir éprouvé quelques fantasmes vis-à-vis de leurs colocataires. L’avantage de ce type de relation, c’est qu’après l’acte, si celui-ci a été mauvais, les deux partenaires peuvent tout simplement en rire et faire l’impasse. Dans le cas contraire, il est tout à fait possible de continuer l’aventure sans culpabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *