Les Colocataires, comédie de Paris

Colocation en Europe : les salariés plus nombreux que les étudiants

Colocation Europe
La colocation est un mode de logement qui a longtemps été une exclusivité estudiantine. Selon une récente étude menée par le site Appartager.com, la tendance est maintenant toute autre.

Les actifs de plus en plus séduits par la colocation

Pour l’ensemble de la population de colocataires européens qui a fait l’objet de l’étude, les actifs représentent 46 %, contre 40 % d’étudiants. D’une manière plus globale, c’est le profil du colocataire type qui se trouve modifié. Les 18-23 ans ne représentent plus que 18 % de la population de colocataires, la tranche d’âge la plus dense étant celle des 21-25 ans. Une hausse des 31-40 ans est également constatée.

Ces chiffres ressortent de l’étude menée par le site Appartager.com au niveau Européen, auprès de 25.000 utilisateurs de cette plateforme communautaire. Utilisé dans 25 pays européens, le site s’est basé sur les chiffres du premier semestre 2017 pour sortir ce baromètre. Selon l’analyse, le Luxembourg est le pays d’Europe où le plus grand nombre de salariés colocataires est recensé, avec une valeur de 73 %. L’Angleterre vient en seconde position avec une proportion de 66 %.

Il n’y a que deux pays où les étudiants sont plus nombreux que les salariés à se tourner vers la colocation : la Belgique et l’Italie.

Les raisons de cette tendance

Le côté financier figure parmi l’une des principales motivations. En effet, pour ne citer que l’exemple luxembourgeois, la quote-part de loyer pour une colocation ne fait que la moitié d’un loyer pour une location traditionnelle. Ce même schéma se retrouve également en Angleterre. Dans ce pays, la difficulté de trouver un logement est telle que le montant des loyers n’est pas près de connaitre une baisse. En France, ceux qui sont à la recherche d’un logement sont confrontés à la même problématique : un loyer qui peut frôler les 1.000 €, notamment en Ile-de-France, contre une quote-part qui évolue aux alentours de 450 € en moyenne. Étant donné que l’écart entre l’offre et la demande est de plus en plus important, aucune baisse ne peut être envisagée dans un avenir proche.

Pour certains colocataires interrogés, le montant du loyer est appréciable, et il y a en plus le confort du logement. La proximité du lieu de travail ou du centre-ville, une surface plus grande ou encore le fait que le quartier est bien desservi par les transports en commun sont autant d’avantages qu’ils retrouvent plus facilement grâce à la colocation.

Pour d’autres salariés, l’aspect social de la colocation est un aspect non négligeable. En effet, la vie en communauté est une expérience qui séduit de plus en plus, car elle permet de faire des rencontres et de se créer de nouvelles amitiés.

Une tendance qui a débuté en 2016

Cette hausse du nombre d’actifs qui se tournent vers la colocation n’est pas un fait propre à 2017. Depuis le premier trimestre 2016, le site Appartager.com a mis le doigt sur cette évolution. À l’époque, le nombre d’actifs augmentait pour s’aligner à celui des étudiants. À compter de cette période, la proportion des plus de 40 ans a connu une hausse importante pour atteindre 10 % de la population de colocataires en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *