Les Colocataires, comédie de Paris

Insolite : la plus grande colocation du monde est à Londres

Colocation à Londres
Londres, comme de nombreuses grandes villes, fait face à une crise du logement sans précédent. Outre les loyers qui s’envolent, trouver un logement demeure un véritable parcours du combattant dans la capitale britannique. C’est dans ce contexte qu’une gigantesque colocation a vu le jour.

L’Old Oak, une colocation sortant de l’ordinaire

L’Old Oak est une colocation de 545 chambres réparties sur les 10 étages d’un bâtiment du nord-ouest de la capitale britannique. Extérieurement, elle a l’apparence d’un hôtel, mais il n’en est rien. Le promoteur privé The Collective gère le site sous la houlette d’Ed Thomas.

Des chambres spartiates

La colocation se compose de chambres de 12 m², dont certaines possèdent des toilettes à l’allure spartiate et d’autres pas. Celles qui n’en ont pas disposent de toilettes communes situées sur le palier. Il en est de même pour les kitchenettes. Certains locataires doivent se partager une petite cuisine dans la mesure où leurs chambres n’en possèdent pas. Quelles que soient leurs configurations, toutes les chambres sont occupées. Selon le gestionnaire Ed Thomas, la formule attire.

Des parties communes haut de gamme

Les parties communes ont été conçues de manière à favoriser le contact et les rencontres entre les colocataires. Elles sont éclairées par des lumières tamisées et ornées de fauteuils colorés. Ce n’est pas tout, les jeunes actifs séduits par le concept ont accès à un spa. Ils disposent d’une salle de gym et d’une bibliothèque. Un restaurant et une salle de cinéma leur offrent également des lieux de détente. Toujours dans cet esprit, de nombreuses animations permettent aux colocataires de passer de bons moments ensemble. Ils peuvent s’initier au yoga ou participer à des soirées à thème. Pour ceux qui préfèrent travailler sur les lieux, un espace de coworking est à leur disposition. Les jeunes qui optent pour cette formule sortant de l’ordinaire ont entre 22 et 35 ans. Ils perçoivent dans les 30 000 livres par an, soit à peu près 34 000 euros.

Des loyers exorbitants pour de nombreux avantages

À Londres, la location d’un appartement coûte très cher. Souvent, les jeunes qui entrent dans le monde du travail sont dans l’obligation de s’acquitter d’un loyer de plus de 1000 euros mensuels. Ce loyer très élevé n’est cependant pas une garantie pour trouver un appartement. Et ce tarif peut encore augmenter en fonction du quartier recherché.

À l’Old Oak, les prix ne sont pas différents des tarifs appliqués dans les locations classiques. Les colocataires doivent débourser 950 à 1230 euros pour l’une des pièces. Toutefois, ce prix comprend les charges fixes, mais aussi la connexion internet et le ménage. Les repas et les boissons sont en sus. Selon l’initiateur du concept, l’objectif de cette énorme colocation est de rompre la solitude qui prévaut de plus en plus dans les grandes métropoles. Chaque moment est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger, mais aussi de nouer de nouveaux liens professionnels. Au regard du succès de cette colocation, le promoteur compte ouvrir d’autres colocations du genre dans l’est de Londres et envisage de l’adapter prochainement à des familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *