Les Colocataires, comédie de Paris

Les prix de la colocation à New York sont les plus chers

colocation New York
L’offre en logement est de plus en plus restreinte dans de nombreux pays. Dans cette logique, les prix proposés sont en constante hausse. S’orienter vers la colocation est devenu pour beaucoup un impératif. Mais toutes les villes ne sont pas sur le même pied d’égalité en matière de prix de la colocation. À New York, les prix s’envolent et la colocation est presque un luxe.

New York, en tête de classement des villes les plus chères en colocation

Si pour la plupart des jeunes, le principe de la colocation est de réaliser des économies, dans plusieurs capitales mondiales, ce n’est pas le cas. Appartager.com a fait le point à ce propos. Les études menées ont permis de mettre en lumière que pour pouvoir espérer vivre en colocation à New York, un colocataire doit s’acquitter de 1103 € par mois en moyenne. Big Apple est donc placée au premier rang des villes les plus chères en la matière. En deuxième place vient Hong Kong, avec 909 €. Ce coût s’explique par la venue en masse des expatriés professionnels qui s’y installent. Elle est suivie par Zurich où les colocataires paient 872 €. Paris se trouve à la 7e place du classement des villes les plus chères du monde. Le prix moyen par mois y est de 647 €.

La Suisse, le pays le plus cher pour les colocataires

Le classement par pays met en tête de liste la Suisse avec un loyer de 776 € par mois en colocation. Ce prix élevé serait dû au fait que la location classique est elle-même très coûteuse, ce qui a logiquement un impact sur la colocation. Cette situation est également valable pour le Luxembourg qui se trouve au second rang avec 752 €. En troisième place, on retrouve les États-Unis où la colocation revient à 712 €. En quatrième position, avec 664 €, il y a l’Australie où le choix de la colocation est motivé par l’aspect convivial de ce type de logement. Il faut aussi noter que si les prix sont aussi chers dans les pays anglo-saxons, c’est parce que la colocation fait partie intégrante de la culture. Ce qui n’est pas vraiment le cas dans les pays comme la France, même si de plus en plus d’étudiants et de jeunes salariés optent pour cette solution.

Les pays latins, à la traîne en matière de colocation

Dans les pays latins, la colocation n’est pas encore totalement entrée dans les habitudes et la colocation mixte demeure un sujet sensible. C’est ce qui est constaté au Brésil et en Italie, où un peu moins de 60 % des hommes refusent de cohabiter avec des femmes. Le premier est en troisième position des pays les moins chers avec un loyer en colocation de 239 €. Devant lui, les colocataires mexicains paieront 190 € et les Colombiens 172 €.

La colocation est une formule qui ne cesse d’évoluer et de séduire. Aujourd’hui, elle se présente sous différentes formes. Les étudiants ne sont plus les seuls à choisir ce type de cohabitation. Résultat, l’âge des colocataires augmente et les salariés constituent leur grande majorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *