Les Colocataires, comédie de Paris

Savoir décrypter les annonces de colocation

Annonce colocation
Ce n’est pas toujours facile de faire le tri parmi les nombreuses annonces publiées quotidiennement quand on recherche une colocation. Le jargon utilisé n’est pas non plus toujours facile à décrypter. Il faut alors savoir lire entre les lignes, et surtout faire attention aux petits détails mentionnés dans les annonces.

Les sigles et abréviations à connaître

Les annonces pour une colocation contiennent des informations qui ne sautent pas forcément aux yeux. Les sigles et les abréviations peuvent paraître rébarbatifs. Avec l’habitude, ils permettent de mieux comprendre le secret de ces annonces. Quelques exemples couramment utilisés :
– appt : pour appartement
– asc : pour l’existence d’un ascenseur dans le bâtiment
– cc : signifie que les charges sont comprises
– disp : vous informe de la disponibilité des lieux
– et : indique que l’appartement ou la chambre se situe à l’étage
– pft ét : vous notifie que les lieux sont en parfait état
– prox : ce sigle vous permet de savoir que la colocation est à proximité des commodités, ou des moyens de transport entre autres.
– sdb et sde : la colocation possède une salle de bain ou une salle d’eau

Les informations trompeuses

Il faudra tenir compte des informations peu explicites. Ainsi, si l’annonce stipule que le logement est perché, il faudra comprendre qu’il se trouve au dernier étage d’un immeuble et qu’il n’y a sans doute pas d’ascenseur pour y accéder. Lorsqu’il est dit que la colocation est à rafraîchir, pensez que des travaux sont à prévoir et que ceux-ci peuvent être plus ou moins importants. Souvent l’adresse n’est pas mentionnée, vous devez donc vous attendre à vous retrouver dans des quartiers peu recommandables ou bruyants par exemple. Les annonces occultent souvent la question des toilettes. Celles-ci peuvent être en mauvais état ou situé à un endroit peu conventionnel.

Les futurs colocataires et leurs modes de vie

Les informations données sur les colocataires sont également à examiner avec attention. Il est important de se pencher sur les détails. Une annonce déclare qu’un colocataire n’est pas maniaque du rangement, vous comprendrez qu’il est désordonné. Pour être sûr de cohabiter avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt, il faut vous renseigner sur leur mode de vie.

Les détails sur le logement proposé en colocation

Certains renseignements portant sur le bien proposé en colocation doivent être clairs et précis. C’est le cas de la superficie du logement, du nombre de pièces dédiées aux colocataires (et donc du nombre de colocataires prévu), et des parties communes.

Avant de se décider pour une colocation plutôt qu’une autre, plusieurs informations doivent être scrutées avec attention. La question du loyer est primordiale. Il faut s’assurer que ce loyer convient à la superficie du bien, s’il est en adéquation avec les loyers en vigueur dans le quartier et s’il comprend les charges ou pas.

Les photos pour avoir une idée de la maison

Autre détail capital, la photo accompagnant l’annonce. Le visuel est pour beaucoup un paramètre de choix. Il ne faut cependant pas se laisser séduire sans effectuer une analyse préalable. Une fenêtre avec rideau tiré peut indiquer que le vis-à-vis de l’appartement n’est pas agréable à regarder. Certains éléments peuvent être le signe d’un manque de rangements dans la pièce. Si la cuisine n’est pas montrée, elle n’est sans doute pas très fonctionnelle ou trop petite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *