Les Colocataires, comédie de Paris

Top 3 des villes françaises les moins chères pour la colocation

Villes pour colocation
La location d’un appartement n’est pas accessible à toutes les bourses. La meilleure alternative pour les nouveaux étudiants ou ceux qui commencent leur vie active est la colocation. Les loyers sont plus ou moins élevés d’une ville à une autre. Les comparatifs font apparaître des disparités importantes entre les petites villes de province et les grandes métropoles françaises.

Limoges, première du classement

Limoges, surnommée la ville rouge, est la seconde commune la plus peuplée de la Nouvelle-Aquitaine. Bien qu’ayant conservé les témoignages architecturaux de son passé, elle est une ville jeune et dynamique. La vie estudiantine s’y agrémente d’une activité culturelle très riche comme en témoignent les nombreux festivals et autres manifestations qui s’y déroulent tout au long de l’année, par exemple la biennale de la danse contemporaine ou le Webdesign international Festival. L’Université de Limoges, réparti sur quatre sites, offre une large palette de formations aux jeunes bacheliers. Si, pour ces derniers, louer un appartement est souvent au-dessus de leurs moyens, la colocation est la plus attrayante des solutions, les charges étant partagées au quotidien. Une chambre s’y loue à 291 €, contre 656 € dans la capitale.

Poitiers sur la seconde marche du podium

Poitiers a une population constituée de 25 % d’étudiants. Il s’agit de l’une des plus importantes villes estudiantines de France et une chambre dans une colocation s’y loue à 303 €. Ce coût relativement bas se constate sur tout le parc immobilier de la ville. De nombreux propriétaires, qui entreprennent des rénovations, choisissent de transformer des appartements classiques en de petits studios adaptés à la colocation, afin de permettre aux nouveaux bacheliers de trouver de quoi se loger à moindres coûts. Poitiers, appelée aussi la ville aux cent clochers, accueille dans son université et dans ses nombreux centres de formation des milliers de jeunes étudiants. Outre ses nombreux monuments historiques, la vie culturelle y est également trépidante. La Semaine Estudiantine fait partie des rendez-vous incontournables pour décompresser.

Besançon, la troisième ville la moins chère

Besançon est la préfecture du Doubs. Cette ancienne citadelle, classée Ville d’Art et d’Histoire, conserve un charme intemporel que conforte la présence de nombreux témoignages de son riche passé. Si celui-ci est omniprésent, Besançon n’en est pas moins une ville qui bouge. De nombreux étudiants y viennent poursuivre leurs études supérieures dans des formations d’une grande variété, dans le secteur sanitaire, social ou dans celui des nouvelles technologies. La recherche d’une colocation est donc une activité importante pour les jeunes qui viennent d’obtenir leur diplôme. Une chambre destinée à la colocation s’y loue à 327 € en moyenne, un loyer très abordable comparé à celui appliqué à Paris ou Ajaccio. Cette dernière se classe à la seconde place des villes françaises les plus chères. La demande y est en constante hausse alors que les infrastructures adaptées à la colocation y sont peu développées, expliquant ce classement surprenant. Outre une colocation à faible coût, les étudiants choisissant Besançon peuvent bénéficier de différentes réductions dans les lieux culturels ou sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *