Les Colocataires, comédie de Paris

Vivre en colocation avec des étudiants ou salariés étrangers : pour ou contre ?

Colocation avec des étrangers
La colocation commence toujours par des rencontres. En partageant son logement avec des étrangers, étudiants ou salariés, présente d’autres avantages. Certains préfèrent ce type de cohabitation enrichissant d’un point de vue culturel, tandis que d’autres y voient le début d’une zizanie. Et vous, êtes-vous pour ou contre ?

Une impression de voyager tous les jours

En s’établissant dans une colocation, un étranger apporte avec lui son lot d’exotisme, de nouveautés, ainsi que son parfum de contrées lointaines. Il partage cette culture avec ses colocataires. Le temps d’une soirée, il vous fait découvrir ces recettes venues d’ailleurs, et ceci, dans leur version originale. Par un beau samedi, il peut être question de vous présenter la tenue de mariage traditionnelle ou d’autres us et coutumes propres à leur pays d’origine.

De cette façon, sans même que vous ayez à vous déplacer et de la manière la plus simple et accessible qui soit, vous explorez de nouveaux horizons.

Une meilleure ouverture d’esprit

En plus des us et des coutumes, les valeurs et les principes peuvent varier d’une origine à une autre. Comme vous devez composer avec des modes de pensées vraiment distincts, vous développez votre ouverture d’esprit. Vous ne vous cantonnez plus à voir tout en blanc ou en noir, vous comprenez et assimilez que les nombreuses variantes de gris qu’il y a entre les deux sont tout aussi intéressantes et importantes.

En étant confronté à ces modes de pensée différents, vous mettez fin à vos préjugés et faites face à une réalité peut-être en totale contradiction avec ce que vous pouviez penser initialement. Vous vous cultivez ainsi de manière quasiment naturelle, tout en adoptant une vision différente et positive sur vous, sur votre vie et sur le monde.

L’apprentissage d’une nouvelle langue

Les livres, cours en ligne et autres moyens d’apprendre une nouvelle langue portent mieux leur fruit lorsque vous prenez la peine de pratiquer cette langue. Et justement, sans même vous forcer, vous pratiquez avec votre colocataire dont cette nouvelle langue est la langue maternelle. Si au départ, la conversation peut être saccadée en fonction du niveau de maîtrise de chacun, très vite la barrière de la langue sera loin d’être un obstacle significatif.

Un soutien de confiance

C’est votre rôle en tant que colocataire natif. En apportant votre aide et votre soutien à votre colocataire venant d’un autre pays, vous vous sentez bien utile. Le bon déroulement de son séjour dépend en grande partie de vous. Ce sentiment d’être utile est particulièrement bénéfique pour votre estime de soi.

Les inconvénients potentiels

À côté de ces avantages, il y a des inconvénients qui ont plus ou moins d’importance selon la perception de chacun.
D’abord, la période d’adaptation peut être assez délicate, dans la mesure où ce sont deux personnalités forgées par des cultures différentes qui sont amenées à cohabiter. Dans ce cas, trouver un terrain d’entente et un compromis pouvant satisfaire les uns et les autres n’est pas toujours évident.

Ensuite, la barrière de la langue peut devenir un frein à la communication. Il peut devenir assez compliqué de s’entendre ou de mener une conversation agréable et de nature à rapprocher les colocataires.

Enfin, et notamment si votre colocataire est peu enclin à s’adapter ou éprouve des difficultés à s’acclimater, la colocation peut rapidement devenir invivable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *